Pandémie : le remède

Publié le

DSC_7564Auteur : Matt Leacock

Nombre de joueurs : 2 à 5
Age : 8 ans et +
Durée de la partie : 30 min
Type de jeu : Dés

Editeur : Filosofia
Distributeur : NC

L’UNIVERS DU JEU

Éminent expert de la lutte contre les maladies à travers le monde, vous vous retrouvez face à une nouvelle pandémie menaçant l’humanité toute entière. Vous allez devoir faire front et coopérer avec d’autres personnes possédant chacune un domaine de compétences bien spécifique.

MATERIEL

Nous voilà en présence d’une bien grosse boîte rappelant le format des autres jeux de la même gamme « pandémique ». Plutôt lourde de prime abord, voici ce que l’on peut trouver à l’intérieur :

  • La règle du jeu (de 8 pages)
  • 48 dés de couleur, représentant les maladies à combattre (noire, rouge, bleue, jaune)
  • 1 sac en tissu pour mélanger et entreposer les dés de maladie
  • 7 pions de couleur correspondant à la couleur des cartes rôles
  • 7 cartes « rôle »
  • 37 dés « joueur » répartis en 7 couleurs, le nombre de dés dépend du rôle choisi
  • 6 tuiles rondes représentant les régions du monde
  • 1 centre de traitement, grand cercle de plastique solide et démontable
  • 2 seringues, une pour la propagation de la pandémie et l’autre pour les éclosions
  • 1 tuile ronde CDC
  • 10 cartes « évènement »
  • 1 carte « remèdes découverts »

DSC_7565

En somme, une grosse masse de dés digne d’un bon magasin de jeu de rôle !  Le tout est soigneusement empaqueté dans des sachets plastiques qui, bien évidemment, ne seront absolument pas pratiques une fois tout le matériel déballé. A noter aussi que l’on ne trouve pas dans la boîte d’emplacements spécifiques pour le rangement mais juste un fond en carton faisant mine d’avoir deux espaces bien séparés.

MISE EN PLACE

En ce qui concerne la mise en place, la règle du jeu est d’une clarté absolue : il suffit de suivre une liste ordonnancée d’éléments à placer sur une surface de jeu et le tour est joué. Le tout est facilité par une illustration de tout le matériel à installer. Il vous faudra donc compter 5 min, tout au plus, lorsque vous aurez pris l’habitude de l’installation au fil des parties jouées.

Pour commencer, il faut placer le cercle en plastique au centre de la surface de jeu. Puis, viennent se déposer les seringues dans leur emplacement respectif, des petits trous étant justement prévus à cet effet.

Ensuite, on viendra placer tout autour de ce cercle les tuiles correspondant aux régions du monde.

DSC_7573

Vient ensuite la mise en place des maladies : l’ensemble des dés (maladies uniquement) sont alors mis dans le petit sac bleu de la boîte. Après en avoir tiré au hasard 12 d’entre eux, il sont lancés sur la table puis chacun est placé sur les régions en fonction du résultat obtenu à ce premier jet.

Pour finir, il faudra place la tuile CDC et la carte des remèdes sur le coté avec la pile de cartes « évènement », 3 d’entre elles étant posées face visible.

DSC_7575

Il suffit ensuite de vous attribuer un rôle. Soit aléatoirement si vous aimez avoir un peu de challenge, soit en le choisissant vous-même par goût ou par affinité.

Et voilà, en avant pour faire rouler les dés sur la table !

DEROULEMENT DE LA PARTIE

La partie est rythmée par 4 grandes étapes :

La première est la phase de lancer des dés pour chaque joueur (ça en fait des « D » 😉). Ces dés détermineront les actions possibles pour celui-ci.

  • Le vol (c’est un dessin d’avion, facile non ?) permet au joueur de se déplacer sur n’importe quelle tuile région de la surface de jeu.
  • La navigation (bah, là, c’est un bateau…) quant à elle permet au joueur de se déplacer sur la région la plus proche.
  • Le traitement (la seringue !) cette action permet d’isoler la maladie et la préparer pour la prise d’échantillons en vue de trouver un remède. Pour cela, il faudra mettre le dé au milieu du cercle en plastique pour véritablement l’isoler.

DSC_7584

  • La récolte d’échantillon (le flacon) est l’action qui permet de récupérer un dé isolé pour l’étudier et chercher le remède quand le moment sera le plus propice. Vous récupérez ainsi un dé maladie présent dans le grand cercle, puis vous venez le placer sous votre dé « flacon » directement sur la carte rôle de votre personnage.

DSC_7585

Mais il existe une facette [☣] qui, cette fois-ci, ne vous permettra pas de faire la moindre action, mais qui au contraire accentuera la pandémie. L’effet immédiat de ce dé sera d’avancer la seringue « vitesse de propagation » d’une case supplémentaire. Le résultat de cet avancement ne présagera rien de bon pour la suite de la partie.

DSC_7581

Il faut savoir que durant cette phase « action », il est tout à fait possible de relancer les dés dont le résultat ne vous semble pas adapté à votre stratégie. L’ensemble, ou bien juste une partie des dés, peuvent être retiré indéfiniment jusqu’à l’utilisation de l’action ou bien jusqu’à l’apparition d’un symbole contagion [☣].

Pour la suite des opérations, vient la phase  « don d’échantillon ». Durant cette très courte possibilité de jeu, les joueurs peuvent s’échanger des échantillons de maladie, mais uniquement quand ils se trouvent sur la même tuile de région. Plus le joueur possédera d’échantillons sur sa carte rôle, plus simple sera la découverte du remède.

Et justement, la tentative de découverte de remède est l’étape suivante du jeu. A ce stade de la partie, le joueur peut tenter de trouver le vaccin à une maladie qu’il aura récolté sous forme d’échantillons sur sa carte rôle. Afin de savoir si le remède est trouvé, il faut lancer les dés de la maladie récoltés (donc de la même couleur) et que le résultat obtenu soit supérieur ou égal à 13. Si vous réussissez, la maladie est soignée et tous les dés présents sur les cartes des joueurs et dans le cercle en plastique retournent dans le sac des maladies. Elle est soignée certes, mais les cas de contamination ne sont pas stoppés pour autant.

Pour finir le tour de jeu, il va falloir augmenter l’ampleur de la pandémie et, de ce fait, propager davantage la maladie à travers le monde. Pour ce faire, il faut simplement « piocher » un nombre de dés « maladie » égal au nombre de dés correspondant à la zone sur laquelle se trouve la seringue vitesse de propagation.

DSC_7592

Une petite subtilité subsiste néanmoins, quand vous allez lancer vos dés de maladie pour savoir quelle région va être contaminée, il peut arriver parfois que votre dé affiche une petite croix digne des symboles de centre hospitalier. Cette croix vous accorde un avantage qui consiste à déposer le dé sur la tuile CDC et qui vous permettra à tout moment de payer une carte évènement avec un nombre de dés correspondant. Avantage certain quand la partie devient plus complexe à gérer.

C’est ensuite au joueur suivant qui réalisera à son tour les 4 phases de jeu.

La partie se termine si l’un des cas de figure suivants venait à se produire :

  • Le manque de temps : la seringue propagation arrive au bout de sa piste -> C’est perdu !
  • Trop d’éclosions : si 8 éclosions surviennent -> C’est encore perdu !

DSC_7588

 

  • Trop de gens contaminés : s’il n’y a plus suffisamment de dés dans le sac pendant la phase de propagation des maladies -> Game over !

DSC_7572

  • Si les 4 remèdes sont trouvés -> We did it, c’est gagné !

DSC_7596

L’AVIS DU RAPTOR

Si vous êtes un ancien rôliste, et que vous aimez la thématique de Matt Leacok autour de la Pandémie, alors vous allez adorer cette version « dés » de son grand hit ! La partie est rythmée par des lancés à tout-va. Nous sommes quand même assez loin des grands jets de 46 dés à la D&D pour savoir combien votre personnage niveau 250 aura fait de dégâts avec son épée légendaire trancheuse de monde. Je caricature, bien entendu, mais vous verrez que l’esprit de la chose sera là durant vos parties. Pour les sceptiques qui auront dans l’idée que les parties ne se résument qu’à un coup de hasard, et bien qu’ils soient soulagés : ce n’est absolument pas le cas. Avec la possibilité de relancer les dés à tout-va, du moment que l’action indiquée ne vous convient pas, ce seront seulement vos choix qui feront le jeu et beaucoup moins le lancer de dé. Du moins dans les actions entreprises par les joueurs. Et en ce qui concerne les maladies, là par contre, il va falloir être prêt à tout car on ne sait jamais ce que vous allez sortir du sac, et pire encore, quel va être le résultat au moment de jeter les dés pour savoir quelle zone sera contaminée. Bref, Pandémie : le remède est un jeu facile à prendre en main, dynamique et non répétitif qui saura réveiller en vous votre âme de sauveur du monde. Mais attention, épidémie et éclosion sont aussi de la partie pour vous mettre à tout moment le brin de pression que les joueurs de la version plateau connaissent bien.

DSC_7597

Ce qui est bien…..


La digestion des règles

La mise en place rapide

La durée des parties, suffisamment ajustée entre le « ni trop long et le trop court », pour en refaire une juste après

Les différents rôles qui changeront radicalement votre façon de jouer

…..ce qui l’est moins


La boîte de rangement n’est pas forcément très pratique

DSC_7599

PETITS CONSEILS DU RAPTOR

card-sleeves-card-game-card-sleeves-63-5x88mm-1_grande

 

Pour protéger les cartes contre d’éventuels coups de crocs de bêtes préhistoriques, vous pouvez les mettre sous plastique grâce aux protèges-cartes de 63,5mm x 88mm (Mayday, Card game size card sleeves).

 

Personnellement, j’ai rangé dans des petits sacs zip chaque lot de dés avec le pion qui correspond à chacune des cartes « rôle ». De ce fait, il faut juste donner son petit sachet au joueur avant de commencer la partie, cela fait gagner pas mal de temps.

Télécharger la règle du jeu en PDF : Cliquez ici.

Vous aimez ce jeu ? Achetez-le sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s