Quadropolis

Publié le Mis à jour le

_DSC6305Auteur : François Gandon

Nombre de joueurs : 2 à 4
Age : 8 +
Durée de la partie : de 30 à 60 min
Type de jeu : tuiles, stratégie, placement de bâtiments, construction.

Editeur : Days of wonders

Distributeur : Asmodee

L’UNIVERS DU JEU

Nous sommes ici en présence d’un jeu aux faux airs de Sim City. En effet, nous voilà catapultés maire d’une toute nouvelle ville et, à l’aide de nos 4 architectes fétiches, nous allons devoir répondre aux besoins de nos citoyens et ériger une ville plus prospère que celles de nos adversaires.

MATERIEL

Le jeu est rangé dans une bonne boîte, bien lourde, avec tout un tas de matériel, que voici :

_DSC6310

          1 plateau « chantier » sur lequel vont venir se placer les bâtiments disponibles pour vos architectes

_DSC6319

          4 plateaux individuels matérialisant l’espace disponible pour construire les bâtiments de votre ville

_DSC6309

          142 tuiles de bâtiments

_DSC6354

          20 marqueurs architectes

_DSC6353

          1 pion en plastique translucide noir, l’urbaniste

_DSC6313

          1 pion en plastique translucide vert, le maire (également pion « premier joueur »)

_DSC6312

          65 pions « meeples » bleus, représentant les habitants de votre ville

Quadro Polis (3)

          50 pions hexagonaux en plastique translucide rouge, représentant les barils d’énergie

_DSC6317

          1 bloc de fiches de scores

Quadro Polis (1)

          4 aides de jeu

_DSC6311

          1 livret de règles

          1 sac en tissu, pour mélanger les tuiles

_DSC6321

Il faut noter que, dans la boîte, se trouve un thermoformage blanc dans lequel tous les éléments possèdent une place spécialement attribuée. Tout se range donc de façon remarquable et permet à la boîte de jeu de pouvoir se positionner dans n’importe quel sens sur votre étagère, sans que l’intérieur ne soit mis en désordre.

_DSC6355

MISE EN PLACE

Pour que la partie puisse commencer, il faut que tout le matériel soit disposé de façon bien précise :

Tout d’abord, la grande tuile « chantier » sera placée au centre de la surface de jeu. Cet espace est réservé à l’emplacement des bâtiments disponibles au fur et à mesure de la partie.

Ensuite, tout autour du plateau central, on vient ajouter l’espace de jeu de chaque joueur. Et à côté de chacun des plateaux viendront s’ajouter les tuiles « architectes ». Pour finir, on glisse également une aide de jeu qui rappelle toutes les subtilités de placement afin de s’assurer une bonne victoire.

Enfin, on place tous les pions en plastique aux abords du plateau central.

Le jeu est en place, il temps de commencer la partie.

DEROULEMENT DE LA PARTIE

Le jeu se déroule en 4 manches de 4 tours. Au terme de ces différentes manches, la partie sera terminée et les joueurs procéderont alors au décompte de leurs points. Celui qui en obtiendra le plus sera déclaré vainqueur.

Premier tour, les tuiles marquées au dos du chiffre 1 seront mélangées, puis placées face cachée sur le plateau « chantier ». Vient ensuite le moment de la révélation des bâtiments. Remarque : certaines tuiles sont marquées par les chiffres 3-4 ou 4, ce sont des tuiles retournables qui correspondent aux nombres de joueurs. En effet, dans notre partie, étant donné que nous jouons à deux, les tuiles marquées par les chiffres 3-4 ou bien 4 resteront face cachée et ne seront donc pas utilisables pour la partie. Elles resteront tout de même présentes sur le plateau.

C’est alors au premier joueur de commencer, il prend devant lui le pion vert du maire et dispose de 4 actions à effectuer les unes après les autres :

_DSC6325

1)      Il place un architecte face à une ligne ou une colonne du chantier. Le numéro de l’architecte indique à quelle distance se trouve le bâtiment qu’il peut prendre.

_DSC6326

2)     Il place ensuite le pion urbaniste sur la case vide laissée par la tuile « bâtiment » qu’il vient de prendre. L’urbaniste empêche par la suite la pose d’un architecte qui pointerait vers lui.

_DSC6327

3)      Il pose ensuite le bâtiment sur son plateau « joueur » avec comme contrainte : le numéro de l’architecte indique aussi la ligne ou la colonne sur laquelle le bâtiment peut être posé.

_DSC6328

4)      Il reçoit alors les ressources indiquées sur la tuile (sous forme d’habitants ou de barils d’énergie). Le but étant d’en accumuler suffisamment pour activer les structures déjà construites et ainsi, engranger des points pour la victoire.

_DSC6330

Une fois ces 4 actions réalisées, on passe au joueur suivant qui devra procéder de la même façon et, ainsi de suite, jusqu’à ce que les 4 architectes aient été utilisés.

_DSC6332

Une fois les 4 tours réalisés, on procède à la manche numéro 2 ! La façon de dérouler la partie est alors identique sauf que, sur le chantier de départ, ce sont les tuiles numérotées 2 qui sont proposées.

Et ainsi de suite jusqu’à la fin de la manche 4 qui clôture la partie.

Pour finir, il faut faire le bilan des points obtenus par les joueurs pour savoir qui remporte la partie :

En fonction du type de bâtiment, de la quantité activée, du nombre d’habitants positionnés dessus, et de la position combinée de chacun, le joueur remportera une certaine quantité de points. Celui qui obtient alors le plus grand nombre de points remporte la partie.

_DSC6352

L’AVIS DU RAPTOR

Un jeu simple et accessible par ses règles lisibles et claires. Il a également l’énorme avantage de traiter d’un sujet connu de tous et qui a systématiquement fait un carton notamment dans les jeux vidéo, à savoir la construction et la prospérité d’une ville.

_DSC6340

Le mélange des tuiles « bâtiments » et le côté aléatoire du placement sur le plateau « chantier », font de chaque partie une nouvelle découverte et vous obligent à bien réfléchir quant à la stratégie à adopter. De plus, les restrictions de récupération des tuiles « bâtiments » découlant à la fois du choix de l’architecte et de la position de l’urbaniste, obligent le joueur à sans arrêt revoir sa façon de jouer. De ce fait, chaque partie ne se ressemblera pas, ce qui offre une grande re-jouabilité sur le long terme.

Il est aussi intéressant de savoir que Quadropolis, dispose de deux modes de jeu : un mode classique (celui qui a été testé lors de notre partie) et un mode expert. Pour les plus aguerris ou ceux qui auront compris toutes les subtilités de placement des bâtiments, le mode expert ajoutera une dose de challenge supplémentaire : plateau joueur plus complexe, nouveaux bâtiments avec des caractéristiques bien différentes, un tour de jeu supplémentaire, nombre d’architectes augmentés etc…

De quoi ressortir votre boîte relativement souvent et permettre une grande diversité dans les parties jouées. Un bon jeu en somme, à avoir dans votre ludothèque.

PETITS CONSEILS DU RAPTOR

Télécharger la règle du jeu en PDF : Cliquez ici.

Vous aimez ce jeu? Achetez le sur Amazon :

logo_amazon_ludoraptor
Publicités

2 réflexions au sujet de « Quadropolis »

    […] Petit rappel : Quadropolis est un jeu de François Gandon, édité par Days of wonders et distribué par Asmodee depuis début 2016. Ce Sim City à base de tuiles vous place dans la peau d’un maire qui doit gérer et faire prospérer sa ville. Vous pouvez retrouver le test de ce jeu sur son article dédié. […]

    J'aime

    […] Attention, cette extension nécessite de posséder le jeu de base : Quadro polis […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s